dimanche 4 juillet 2010

Quelques nouvelles fraîches du programme de formation de traducteurs de tibétain de Rigpa

Monastère de Namdroling (Photo : www.namdroling.org )

Le shédra, ou collège d'études, de Rigpa forme progressivement et depuis plusieurs années un petit groupe d'étudiants en philosophie bouddhiste, en art de débat traditionnel tibétan ainsi qu'en tibétain. Ce programme de formation a commencé en Occident, à Dzogchen Beara et à Lérab Ling et continue, depuis cinq ans, au Népal, sous la direction de Khenpo Namdrol, l'un des plus éminents khenpos de l'école nyingma.

Le cursus est conçu pour subvenir aux besoins du sangha de Rigpa en général, en complément des enseignements de Sogyal Rinpoché et des cours proposés dans les différents centres Rigpa dans le monde. Entièrement non-sectaire, il inclut les écrits les plus important des grands maîtres indiens et tibétains, notamment des œuvres sur les sûtra et le tantra. Les professeurs qui commentent ces textes sont des khenpos et des âchârya hautements qualifiés. Des enseignements et conseils supplémentaires sont également recherchés auprès de lamas qui ont un lien avec le sangha de Rigpa. Outre l'étude des textes classiques les plus importants, les étudiants ont l'option d'étudier le tibétain, et toutes les sciences majeures et mineures étudiées par les pandits de l'Inde et du Tibet, ce qui inclut l'histoire du bouddhisme en Inde et au Tibet, la médecine tibétaine, l'astrologie, la grammaire (selon les principaux traités de grammaire tibétaine), la poésie et les arts.

Le shédra propose maintenant son propre programme intensif de formation en traduction depuis le tibétain. Le premier groupe d'étudiants a commencé en mai au Monastère de Namdroling, dans le sud de l'Inde.

Namdroling, le plus grand centre nyingma dans le monde, a été établi par Sa Sainteté Pénor Rinpoché, et accueille plus de 4 000 moines et moniales, ainsi qu'à présent, huit étudiants de Rigpa.

Reportage de Rita Ives, qui fait partie de ce petit groupe d'étudiants, depuis Namdroling


Accompagnés de notre instructeur, nous nous immergeons maintenant pleinement dans la langue tibétaine. Nos classes consistent quotidiennement de l'étude du tibétain classique, du tibétain parlé avec pour tuteurs des moines et des moniales, ainsi que des sessions d'écoute et de compréhension avec un khenpo.


Nous avons aussi la chance de participer à la vie du monastère, notamment à la pratique principale et lors des jours anniversaires du calendrier tibétain. Nous nous sommes rassemblés récemment pour l'anniversaire de Mip'am Rinpoché, un grand maître et écrivain de la tradition nyingma.


Ce soir-là, toute la communauté, monastique et laïque, s'est rassemblée pour la pratique et l'offrande de katak (écharpes blanches de cérémonie) sous un thangka de Mip'am Rinpoché. Et en fin de soirée, les moines ont débattu en son honneur.

Aucun commentaire: